Assurances

Assurance indemnité journalière maladie

Par une assurance indemnité journalière en cas de maladie, vous assumez votre responsabilité sociale en tant qu’employeur. Elle vous permet en effet d’atténuer les conséquences financières d’une maladie de longue durée.

Si l’un de vos collaborateurs est absent pour cause de maladie, 80% du salaire est généralement assuré. La plupart des entreprises choisissent un délai d’attente de 30 jours, la prime étant partagée à parts égales entre l’employeur et l’employé.

Travaillez-vous dans la branche de la production bouchère? Si tel est le cas, vous êtes obligé, en tant que propriétaire d’entreprise, de souscrire une assurance indemnités journalières de maladie.

Qu’est-ce qu’une assurance d’indemnités journalières en cas de maladie ?

L’assurance IJM couvre les pertes de salaire dues à la maladie et à la maternité. Si l’un de vos collaborateurs est absent pour cause de maladie, 80% de son salaire est habituellement assuré. La plupart des entreprises conviennent d’un délai d’attente de 30 jours.


L’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie est-elle obligatoire ?

Contrairement à l’assurance-accidents obligatoire, il n’est pas obligatoire de conclure une assurance d’indemnités journalières en cas de maladie.

Certaines branches sont tenues par la CCT de souscrire une assurance d’indemnités journalières en cas de maladie. Cela concerne par exemple le secteur de la viande, les droguistes, les fleuristes, les peintres et bien d’autres.


Pourquoi une assurance d’indemnités journalières en cas de maladie est-elle utile ?

En tant qu’employeur, il existe une obligation légale de continuer à verser le salaire conformément à l’article 324a du Code des obligations. Ainsi, si la maladie ou la maternité vous prive non seulement de vos meilleurs collaborateurs, mais que vous devez également pallier le manque de travail, cela peut rapidement avoir des conséquences financières pour votre entreprise.

En souscrivant une assurance IJM, vous nous confiez le risque. Parallèlement, vos employés bénéficient de meilleures prestations pendant la maladie ou la maternité.


Qui paie la prime de l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie ?

En principe, c’est vous, en tant qu’employeur, qui devez prendre en charge la prime. En règle générale, la prime est payée à parts égales par l’employeur et l’employé.


Combien de temps l’indemnité journalière de maladie doit-elle être versée ?

Les collaborateurs malades ont droit à leur salaire pendant une certaine période. La durée du maintien du salaire dépend de la durée de l’engagement et du canton. La durée du paiement est déterminée à l’aide des échelles de Zurich, de Bâle ou de Berne.


Quelles sont les prestations couvertes par la LAMal ?

En cas d’absence des collaborateurs pour cause de maladie, les indemnités journalières s’étendent sur 730 jours au maximum, déduction faite du délai d’attente librement choisi. Vous pouvez déterminer individuellement le montant des indemnités journalières et la durée du délai d’attente.

Chez nous, l’évaluation des tarifs d’indemnités journalières en cas de maladie est bien entendu indépendante du sexe. Et la jouissance ultérieure du salaire – c’est-à-dire l’obligation de l’employeur de verser le salaire après le décès d’un employé – est également assurée sans paiement de prime.


Conseil

La simple comparaison du niveau des primes et des indemnités journalières n’illumine qu’une partie de l’ensemble. Nous vous recommandons de tenir compte également d’autres facteurs, tels que la protection d’assurance lors de changements d’emploi, les éventuelles réserves ou la durée des indemnités journalières. Il va sans dire que nous évaluons les taux d’indemnités journalières de maladie indépendamment du sexe.

Et la jouissance posthume du salaire – c’est-à-dire l’obligation de l’employeur de payer le salaire après le décès d’un employé – est également assurée sans prime.

voir aussi

Assurance-accidents collective

Un accident peut être un coup dur. Nous veillons au moins à votre sécurité en matière financière.

En savoir plus